Angines

L'angine est une inflammation de la gorge et/ou des amygdales. Selon la couleur de la gorge, on parle d’angine « rouge » ou « blanche ». Les angines sont majoritairement virales (3/4 des cas), rarement bactériennes ; leur traitement sera conditionné par l’origine de l’infection.

En fonction de la localisation des symptômes, on parle de pharyngite (gorge rouge de manière diffuse) ou d’amygdalite si seules les amygdales sont atteintes. La première préoccupation devant une angine (notamment chez l’enfant) est de vérifier qu’il ne s’agisse pas d’une infection à streptoccoque béta-hémolytique, car c’est une infection qui peut donner lieu tardivement à des complications articulaires, cardiaques ou rénales – et qui va donc justifier un traitement antibiotique.

L'Angine « Rouge »

Dans l'angine rouge (érythémateuse), la gorge est uniformément rouge. Il s'agit d'une inflammation du pharynx dont la muqueuse est plus rouge que la normale. Elle survient le plus souvent chez les enfants avec des difficultés à avaler, de la fièvre et des symptômes plus généraux (maux de tête, courbatures). Parfois, les douleurs remontent vers les oreilles.

L'Angine « Blanche »

Dans l'angine blanche (dite érythémato-pultacée), la gorge est rouge et des tâches blanchâtres recouvrent les amygdales. Les symptômes sont identiques (mal à la gorge, fièvre et maux de tête). L’origine bactérienne ou virale de l’angine n’est pas détectable sur ces seuls signes cliniques.
En fait, la très grande majorité des angines sont d'origine virale !

Un cas particulier : l’angine qui accompagne la mononucléose infectieuse s’accompagne souvent de « fausses membranes ». L'enduit blanc est épais et peut parfois comporter des zones noirâtres (« nécrotiques »). L'haleine est fétide, le cou douloureux en raison de nombreux ganglions. Les signes généraux sont souvent très importants : fatigue intense, fièvre élevée, parfois « jaunisse ». C’est le bilan biologique qui donnera le diagnostic.

Que faire ?

  • Consulter son médecin généraliste qui décidera du traitement à donner (notamment : antibiotiques ou non).
  • Les tests diagnostics rapides (TROD = test rapide d’orientation diagnostique) permettent de déterminer en quelques minutes si l’angine est bactérienne ou virale. Depuis le 1 er octobre 2019, les pharmaciens peuvent également effectuer ce test si votre médecin n’en possède pas au cabinet.
  • Les antibiotiques ne devraient être prescrits qu’en cas d’angine bactérienne – il s’agira alors d’une pénicilline (ou, en cas d’allergie, un antibiotique comportant de l’érythromycine). Il est indispensable de poursuivre le traitement antibiotique toute la durée indiquée par le médecin – y compris si les symptômes disparaissent !
  • Si les angines surviennent fréquemment et que leur origine bactérienne est confirmée, on peut proposer l’ablation chirurgicale des amygdales (amygdalectomie), en principe après 5 ans.
  • Il est important d’éviter la contamination de l’entourage :
    • Lavage fréquent des mains (éventuellement utilisation de solutés hydro-alcooliques)
    • Mouchoirs à usage unique
    • Attention aux personnes fragiles que vous pouvez côtoyer (bébés, personnes âgées…)
    • N’embrassez pas vos proches

Conseils écrits par le Dr Agnès Gepner

Directrice de l’équipe médicale

Mise en ligne le 28 octobre 2019